Sélectionner une page

Autant être honnête, je n’avais pas du tout prévu un tel engouement sur mon dernier article pour les freelance. À la suite de sa parution, nombreux sont les développeurs intéressés pour devenir freelance m’envoyant plusieurs types de messages :

  • “le truc qui me freine est : les structures juridiques pour une meilleure optimisation fiscale” — Cédric J. (propos reformulés)
  • “mais n’ayant pas de base client, je n’ai pas envie de me jeter de l’avion sans parachute” — Brandon S.

Quand les beaux jours approchent et que l’été pointe le bout de son nez, c’est un peu comme au Nouvel An, on prend de bonnes résolutions. Et puis, franchement, avez-vous déjà vu un développeur regretter d’être devenu freelance ? Non !

Les bonnes résolutions du freelance en devenir

Alors ça y est, c’est décidé, vous allez suivre le chemin de l’überisation de la société. Vous allez devenir freelance. Et le chemin que vous allez parcourir, de nombreux l’ont parcouru avant vous :

  • Vous vous informez. Structure de société, comment trouver des prospects, comment les convertir en clients, quels taux d’U.R.S.S.A.F., de R.S.I., d’impôts sur les sociétés, d’impôts sur le revenu. Vous en savez tellement que votre comptable n’a plus qu’à aller se rhabiller.
  • Vous vous noyez. Trop d’informations tue l’information. Entre les informations dépassées, les informations fausses et les vraies informations, vous voilà perdu. Et pour cause, vous n’avez aucune expérience, vous n’y connaissez rien, donc comment savoir ce qui est vrai et s’applique à vous.
  • Noyé avant même d’avoir plongé, vous vous découragez. Freelance, ce n’est pas fait pour vous. Après tout, votre C.D.I. est bien confortable. Et même si vous souhaitez le devenir, vous avez compris que c’est bien trop compliqué pour vous.
  • Un année passe, on est de nouveau en été, vous prenez à nouveau de bonnes résolutions. Mais cette fois, vous n’allez pas faire comme l’année dernière, vous allez vraiment le faire et sauter le pas ? Preuve de votre bonne volonté, vous retournez à l’étape 1.

Besoin de simplicité

Devenir freelance devrait être simple

On l’a vu, vous aimeriez bien devenir freelance, mais c’est vraiment trop compliqué pour vous. Seuls les gens intelligents peuvent devenir freelance, or, vous, vous n’êtes pas intelligents, ça se saurait sinon, il y aurait eu un avis dans la presse.

Devant tant de découragement, j’ai décidé d’entamer un guide en 10 étapes pour devenir freelance. Pas de jargon de comptable ou d’inspecteur des impôts, juste une marche à suivre sur comment faire pour le devenir et en vivre.

AVERTISSEMENT IMPORTANT

Je tiens à préciser que le but de ce guide sera de vous permettre de suivre un cheminement vous amenant à devenir freelance. Il n’aura pas vocation à faire de vous un roi de l’optimisation fiscale, ni de la prospection, ni de la communication.

Ainsi, ce guide sera dépourvu de nombreux conseils que vous pourriez trouver ailleurs. Mais chaque chose en son temps, d’abord vous commencez une première mission en tant que freelance, ensuite vous cherchez à progresser. Le but de ce guide sera de vous accompagner dans cette première étape, et nullement dans la seconde !

Quelques exemples de manques dans ce guide :

* Je ne vous apprendrai pas toutes les méthodes pour trouver des clients. En fait, je me contenterai de vous n’en donner qu’une seule suivant ce que vous recherchez, qui sera efficace et qui fonctionnera si vous l’appliquez

* Je ne vous indiquerai pas toutes les structures de sociétés existantes, je vous en indiquerai une seule, ainsi que comment la créer pas à pas, qui vous permettra de facturer un client

* Je ne fous indiquerai pas comment améliorer votre communication, ou créer un logo etc… Encore une fois, ces étapes, vous les franchirez une à une mais seulement une fois que vous vous serez lancé. Ce n’est pas ici que je vous apprendrai à concevoir votre site web

La bonne nouvelle pour devenir freelance

Bonne nouvelle pour les freelance

J’ai supprimé toute mauvaise excuse à ceux souhaitant devenir freelance pour ne pas le devenir. Alors il faut quand même que je vous annonce une bonne nouvelle ! La meilleure période pour devenir freelance, c’est septembre et janvier. Et oui, vous avez bien entendu, septembre. C’est à cette période qu’il est le plus facile de trouver des clients. Vous n’aurez donc qu’à suivre les étapes fournies dans ce guide avec un petit mois de retard pour vous lancer dans les meilleures conditions.

La périodicité du guide du développeur freelance

Pour être dans le vrai, et ne parler que de mon vécu, j’ai décidé de “re”-devenir freelance. Comprenez que je vais chercher un client, créer une société, et vous raconterai mon parcours à travers ce guide pour que vous n’ayez plus qu’à le reproduire.

Mais le petit bémol, c’est que ces étapes ne prennent pas toutes autant de temps, certaines sont très rapides, d’autres beaucoup plus longues. Cela se ressentira donc dans la périodicité des différentes partie, qui ne sera pas régulière.

Et maintenant ?

Maintenant, n’hésitez pas à m’envoyer vos questions, vos interrogations, afin que je puisse y répondre en même temps que je rédige ce guide.

Sommaire du guide du développeur freelance

  1. Trouver des clients
  2. Rédiger ses statuts et déposer son capital social
  3. Déposer une annonce légale et s’enregistrer auprès du tribunal de commerce
  4. Souscrire à une mutuelle et une assurance professionnelle
  5. Trouver un(e) comptable
  6. Envoyer sa première facture
  7. Encaisser son premier paiement
  8. Avoir des frais pour la société
  9. Payer le R.S.I., l’U.R.S.S.A.F.
  10. Poursuivre

Remerciements

Parce qu’il est impossible d’écrire un guide complet sans aide d’âmes charitables :

Twitter
Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à me suivre sur Twitter pour être informé des prochains.
Développeur Android Freelance depuis Avril 2016, je partage régulièrement sur les différents réseaux sociaux aussi bien que dans des meetups.